Les détails de la nouvelle formation obligatoire pour les 125

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les détails de la nouvelle formation obligatoire pour les 125

Message  Invité le Dim 7 Déc - 13:32

A lire sur Moto-net.com

Dans un arrêté du 27 novembre publié au Journal Officiel ce matin, le ministère des transports précise les modalités de la formation obligatoire pour la conduite des 125 par les titulaires du permis B. Le point avec Gérard Acourt, président d'ECF.

Ce qu'il faudra maîtriser avant de pouvoir conduire une 125 avec deux ans de permis B


Le ministère de - prenez votre respiration ! - l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire - soufflez ! -, anciennement "des transports", vient de publier ce matin au Journal Officiel les modalités de la formation obligatoire des automobilistes (titulaires du permis B) qui souhaiteraient s'aventurer au guidon d'une 125.

L'arrêté du 27 novembre 2008, "relatif à l’obligation de formation pratique pour la conduite des motocyclettes légères par les titulaires de la catégorie B du permis de conduire", rappelle en effet que "les conducteurs titulaires depuis au moins deux ans du permis de conduire de la catégorie B obtenu à compter du 1er janvier 2007 doivent suivre une formation pratique de trois heures pour pouvoir être autorisés à conduire, sur le territoire national, une motocyclette légère relevant de la sous-catégorie A1" (lire Moto-Net.Com du 3 janvier 2007).

Les détails de la nouvelle formation obligatoire pour les 125


Cette formation obligatoire, qui peut être suivie dans un délai d’un mois avant la date anniversaire des deux ans d’obtention du permis B, doit s’effectuer "sur une motocyclette légère munie d’une boîte de vitesses manuelle" et "doit être dispensée par un enseignant titulaire de l’autorisation d’enseigner de la catégorie A et A1 en cours de validité, dans un établissement ou une association agréés par le préfet pour la formation à la conduite des motocyclettes", précise l'arrêté.

Une évaluation de la mise en oeuvre de cette formation sera effectuée "dans un délai de trois mois à compter de la date de publication du présent arrêté", soit le 4 mars 2009 au plus tard. A suivre... Restez connectés !

En attendant, le moins qu'on puisse dire est que si les objectifs du gouvernement sont respectés par les organismes de formation, les conducteurs de 125 seront au moins aussi à l'aise sur leur monture que les titulaires du permis moto !

Car "pour chacun des objectifs suivants, le formateur devra insister sur l’importance des facteurs de risques, de la prise d’information et de la communication, du respect de la règle et du respect des autres", explique l'arrêté avant de lister le détails des compétences qui devront être acquises à l'issue des trois heures de formation : hors circulation, le conducteur devra savoir "démarrer et s’arrêter, monter et rétrograder les vitesses, freiner à allure faible et normale, incliner pour virer et tourner, tenir l’équilibre à allure lente et normale avec et sans passager, en ligne droite et en virage", et enfin "effectuer un freinage d’urgence"

Enfin en circulation (à la fois "en" et "hors" agglomération), le conducteur devra à l’issue de la formation savoir "rechercher les indices utiles, adapter sa vitesse aux situations, choisir la voie de circulation, franchir les différents types d’intersections et y changer de direction, dépasser en sécurité" et naturellement "négocier un virage".

En tant que président des auto-écoles ECF, Gérard Acourt s'est bien sûr toujours déclaré favorable à une formation pour les conducteurs de 125. "Cette formation ne devrait pas ralentir le marché car elle est peu coûteuse et peu contraignante. On peut même imaginer que puisque l'accès aux 125 est mieux organisé, cela rassurera les automobilistes", nous indiquait il y a deux ans le patron des 1180 centres de formation dont 600 agences, qui réalisait en 2005 un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros (lire Moto-Net.Com du 1er février 2007). Qu'en pense-t-il aujourd'hui ? Interview page suivante.


Gérard Acourt, président d'ECF : une formation de 3 heures est très insuffisante


Quelques heures après la parution de l'arrêté au Journal officiel (lire page précédente), le président du groupe ECF, Gérard Acourt, a accepté de répondre à nos questions pour faire le point sur les détails de cette formation obligatoire pour la conduite d'une 125, qu'il juge "très insuffisante". Interview.

Gérard Acourt, président des auto-écoles ECF

Moto-Net.Com : Cette mesure sera-t-elle selon vous suffisante pour assurer un bon niveau de formation aux titulaires du permis B qui souhaitent s'aventurer au guidon d'un 125 ?
Gérard Acourt, président d'ECF : Non ! Les experts dans ce domaine réunis autour de ce dossier avaient préconisé 7 heures et non pas trois, compte tenu d'abord du contenu de cette formation. Souvenons-nous aussi que lors de la mise en place du BSR, la durée de formation était de 3 heures mais que très rapidement, les professionnels comme le législateur se sont rendus compte que cela ne suffisait pas. Nous sommes maintenant à 5 heures. Ce ne sont peut-être pas les mêmes publics qui sont concernés, mais nous pensons qu'une formation de 3 heures est très insuffisante. Toutefois, le législateur a prévu un premier bilan trois mois après la mise en place de cette mesure. Nous pourrons peut-être, à ce moment là, mettre en oeuvre une formation nécessaire et suffisante en termes de qualité.

Moto-Net.Com : Seriez-vous favorable à une formation distincte pour la conduite d'un scooter 125 et celle d'une moto 125 ? Quelles en seraient les principales différences ?
Gérard Acourt : Il est vrai qu'aujourd'hui, les véhicules 125 cm3 sont principalement des scooters et donc à boîte automatique. Le législateur considère que "qui peut le plus peut le moins" et que par conséquent, avec le permis A1 on peut piloter une motocyclette légère à boîte manuelle ou automatique sans restriction. Sinon, il aurait fallu mettre en oeuvre deux formations et deux examens différents, ce qui n'est pas cohérent et demande beaucoup trop de moyens.

Moto-Net.Com : Que pensez-vous de l'accès automatique des automobilistes, sans formation préalable, aux véhicules à trois roues de type Piaggio MP3 LT (avec espacement élargi entre les roues avant qui le fait passer dans la catégorie des tricycles à moteur, lire notre Essai Moto-Net.Com du 2 octobre 2008) ?
Gérard Acourt : Nous considérons que les véhicules de ce type sont des deux-roues dans leur conduite, leur vulnérabilité et donc dans leur comportement et par conséquent leur formation. Il n'est pas normal de les voir sortir du champ de la formation des deux-roues. Charge au législateur de rectifier la règlementation en ce domaine...

Moto-Net.Com : Comment ECF ressent-elle les premiers effets de la crise financière internationale, avec un marché du deux-roues motorisés qui commence déjà à donner des signes de repli après plusieurs années d'expansion (lire Moto-Net.Com du 4 décembre 2008) ?
Gérard Acourt : Pour le moment, nous n'avons pas de ressenti notable des conséquences de la crise que vous évoquez. Nous serons, je crois, fixé au printemps 2009 sur les conséquences éventuelles.

Moto-Net.Com
: Cette formation obligatoire représente-t-elle un surcroît d'activité bienvenu pour ECF ? A combien estimez-vous le nombre d'inscriptions à cette formation ?
Gérard Acourt : Cela représentera certainement un accroissement d'activité pour nos écoles supérieures moto ECF, mais encore une fois il est très difficile d'en mesurer l'importance aujourd'hui.

Moto-Net.Com
: Pressentez-vous tout de même une ruée dans les moto-écoles ? Quelle est la tendance sur les dernières années et quelles perspectives prévoyez-vous pour les années à venir ?
Gérard Acourt : La tendance a été ces dernières années au développement des formations deux-roues de grosse cylindrée. Une accalmie n'est pas forcément à prévoir, je pense que c'est un marché qui continuera pour quelques années encore à se développer, compte tenu notamment des difficultés toujours plus importantes pour se déplacer dans les grandes agglomérations. En termes écologiques, ce sont des véhicules qui présentent aussi des ratios intéressants par rapport à la voiture, il ne faut pas négliger cette approche. Pour information, voici quelques statistiques : en 2005, 97 642 personnes ont obtenu un permis A et 4 980 un permis A1, pour 686 602 permis B. En 2006, 98.050 personnes ont obtenu un permis A et 4 437 un permis A1, pour 688 019 permis B. En 2007, 102 565 personnes ont obtenu un permis A et 4 203 un permis A1, pour 704 328 permis B. On peut donc noter une baisse du nombre de formation des motocyclettes légères, certainement au profit des formations au permis A. Le permis B permettant de conduire une 125 cm3 était un régulateur à cela. Merci de nous donner les moyens de nous exprimer sur ce sujet !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les détails de la nouvelle formation obligatoire pour les 125

Message  the pat le Lun 8 Déc - 10:50

je reste pour ma part sur ma position quand à un permis pour un 2 roue .
que ce soit en scooter ou sur une moto , la conduite d'un 2 roues ne s'improvise pas et quelques règles de conduite sont à apprendre et on ne peut y arriver qu'en ayant fait une formation ( passer son permis)...

_________________
avatar
the pat
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 8574
Age : 54
Localisation : Redessan
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.libertemoto30.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum