Le Dakar 2011 se dessine.

Aller en bas

Le Dakar 2011 se dessine.

Message  the pat le Dim 28 Nov - 13:26



Les organisateurs du Dakar Argentine-Chilie ont dévoilé les détails du parcours de l’édition 2011, la troisième sur le territoire sud-américain, qui se tiendra du 1er au 16 janvier prochains.

Une version crescendo

Cette année, le tracé du 33ème Dakar conduit les concurrents à l’extrême nord de l’Argentine et du Chili, aux frontières de la Bolivie puis du Pérou, jusqu’à une journée de repos à Arica, avant d’entamer le chemin du retour vers Buenos Aires. Sur ces 9 000 km de routes, de pistes et de dunes, dont 5 000 km environ de course proprement dite, la construction du parcours a été dictée par une volonté de placer les étapes les plus sélectives sur la deuxième partie, de façon à maintenir au maximum le suspense et d’installer un crescendo dans la difficulté. C’est bien dans un défi d’endurance extrême que se lancent les pilotes et équipages du Dakar.




Les adeptes et curieux du rallye raid ont répondu présent au rendez-vous de l’aventure, puisque 430 véhicules sont attendus au départ de la 33e édition, soit une augmentation de près de 20% par rapport à 2010. Au-delà des chiffres bruts, un autre pari est déjà remporté sur le plan sportif avec la concrétisation d’un projet qui densifie la compétition : dans la catégorie moto, les pilotes d’élite sont maintenant tous engagés en moins de 450cc. Cette réforme d’ampleur a conquis les constructeurs, qui se lancent en nombre à l’assaut du titre suprême. Toujours sur KTM, Cyril Despres et Marc Coma, vainqueurs des cinq dernières éditions, rivaliseront maintenant à cylindrée égale avec Aprilia (Lopez, Duclos…), BMW (Frétigné*, Verhoeven…), Yamaha (Viladoms, Rodrigues, Pain…), Sherco (Casteu), Honda (Bethys, Pisano…) ou encore Beta (Boano).

Avant de se retrouver en confrontation directe sur la piste, les véhicules des concurrents européens ont une première convocation à honorer, sur le port du Havre les 24 et 25 novembre. C’est là qu’ils embarqueront pour une traversée de l’Atlantique jusqu’à Buenos Aires. Les vérifications techniques et administratives se dérouleront ensuite les 30 et 31 décembre.

L’évolution majeure du Dakar 2011 concerne la catégorie moto, où les pilotes d’élite sont désormais contraints de s’aligner en 450cc. L’accent est également mis sur la navigation, rendue plus exigeante par un durcissement de la règle sur les WPM.


Moto : le titre pour une 450cc

Le mouvement conduisant à la constitution d’un plateau de motos totalement limité à 450cc est encore en cours. Il connaît cette année une étape décisive, puisque les pilotes inscrits sur la liste « Elite » sont tenus à s’aligner sur une moto de cylindrée inférieure à 450cc. La première conséquence a été l’implication en rallye raid de nombreux constructeurs capables de rivaliser pour les plus hautes places, comme Yamaha, Honda, BMW, Aprilia, Sherco ou Beta, en plus de KTM. Dans l’avenir, les caractéristiques de la 450cc, plus légère, moins coûteuse et plus économe en carburant, répondent surtout aux besoins de l’ensemble des concurrents.


Navigation : une exigence de précision

Sur chaque spéciale, le road-book comporte de nombreux WPM (way-point masqués), que les concurrents doivent approcher afin de valider leur passage. En fin d’étape, l’oubli d’un ou plusieurs WPM entraîne des pénalités. Jusqu’à l’année dernière, les concurrents étaient guidés par leurs instruments de navigation dans un rayon de 3 km autour du WPM pour pouvoir y accéder : il leur faudra maintenant s’approcher à moins de 800 m du point pour que cette fonction du GPS se déclenche.


Tracé : des spéciales sur mesure

La cohabitation entre les différentes catégories de véhicules peut parfois s’avérer délicate pour les manœuvres de dépassement. Cet aspect a été particulièrement étudié dans le tracé du parcours, puisque les motos et quads auront un itinéraire distinct sur tout ou partie de six étapes au total. Déjà expérimenté en 2010, ce principe a été étendu pour permettre également aux deux roues de s’aventurer par moments sur des terrains plus techniques, des pistes plus étroites. De même, les camions connaîtront sur une étape, en fin de rallye, le plaisir d’ouvrir la piste devant les autres catégories.


Energies alternatives : une classe expérimentale

Evénement phare en sports mécaniques, le Dakar soumet les hommes et les mécaniques à des conditions extrêmes. Il représente ainsi un laboratoire de performance idéal dans le cadre des mutations technologiques que connaît actuellement l’industrie automobile. Le Dakar invite les constructeurs à rejoindre la compétition en créant une classe réservée aux véhicules à énergies alternatives. Quelques concurrents ont fait ce choix pour 2011 : leur engagement servira d’exemple à suivre pour les années à venir.




crédit infos et photos : ffm

_________________
avatar
the pat
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 8726
Age : 55
Localisation : Redessan
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.libertemoto30.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum